Marjorie Fiset “Janvier Achève” dans ICI Québec

Marjorie Fiset : Un album personnel sur le thème de la transition

Marjorie Fiset lance son premier album solo, Janvier achève

Marjorie Fiset lance son premier album solo, Janvier achève

Marjorie Fiset dans Le Soleil

GENEVIÈVE BOUCHARD
Le Soleil
La crise de la mi-vingtaine. L’expression a de quoi faire sourire les gens plus âgés, mais le phénomène existe réellement. C’est cette période de questionnement qui a nourri la création de la jeune artiste Marjorie Fiset, qui présente ces jours-ci son premier album solo, Janvier achève.
«On parle beaucoup de la crise de la trentaine ou de la quarantaine», note la musicienne originaire de Québec. «Mais je regarde autour de moi et je sens vraiment une crise de la mi-vingtaine dans le sens où c’est une période pendant laquelle on se pose beaucoup de questions. On a besoin de concrétiser tous nos rêves, prendre toutes nos idées éparpillées et de les ramasser en un seul tout», ajoute la chanteuse, qui a trouvé dans ce passage obligé l’inspiration pour créer des chansons, mais aussi la motivation pour mener son projet d’enregistrement à terme.
«J’avais besoin d’aller au bout de mes idées et j’ai l’impression qu’on a un peu de difficulté à le faire, à notre âge, parce qu’on a trop de portes ouvertes. Je suis une personne éparpillée et, pour une fois, j’avais envie de m’assumer dans ce que je suis.»
Cette idée de transition se transpose dans le titre de l’album, mais aussi dans son contenu, à mi-chemin entre la chanson et le jazz. Les compositions de la musicienne, qu’on a pu voir évoluer au sein du groupe The JMC Project, côtoient une série de reprises. Ou plutôt de reconstructions, devrions-nous préciser. Si certaines d’entre elles gardent un parfum d’adolescence, elles sont pratiquement méconnaissables. Son incursion dans l’univers de No Doubt (Sunday Morning), notamment, lui donne l’occasion de transformer du ska-rock sautillant en un jazz bien rythmé, mais tout de même intimiste.
Elle fait subir un traitement similaire au reggae de Bob Marley (Is This Love devient une ballade épurée piano-voix), ainsi qu’aux chansons de Jean Leloup (Sang d’encre), d’Indochine (J’ai demandé à la Lune) ou de Richard Desjardins (Va-t’en pas). Elle dit avoir acquis cette passion pour les métamorphoses musicales sur les bancs d’école, alors qu’elle étudiait en interprétation jazz à l’Université de Montréal.
«J’aimais beaucoup réarranger les pièces qu’on reprenait en examen, raconte-t-elle. Ma façon de faire du jazz, c’était d’aller chercher des covers pop et de les remixer à ma manière. Pour moi, le jazz, c’est une musique avec un spectre très large qui est ouverte à l’improvisation.»
Marjorie Fiset, qui a peaufiné ses connaissances en chanson en participant, en 2006, au projet 5X5 du Théâtre Petit Champlain, habite maintenant dans la métropole. Elle reste toutefois attachée à sa ville natale, où elle présentera ses nouvelles chansons trois fois plutôt qu’une dans les prochaines semaines. Elle foulera d’abord les planches de son école secondaire, la polyvalente de L’Ancienne-Lorette, mardi, avant de lancer son album au Cercle le lendemain. On la reverra finalement en mai, cette fois à L’AgitéE.

PARC X TRIO “CENT QUESTIONS SANS RÉPONSE” dans le VOIR

Parc X Trio: Cent questions sans réponse

PARC X TRIO
CENT QUESTIONS SANS RÉPONSE

MCM, 2011

Lauréats du Grand Prix de Jazz TD au FIJM en 2010, Gabriel Vinuela-Pelletier (piano), Alex Lefaivre (contrebasse) et Mark Nelson (batterie) lançaient récemment cet impressionnant deuxième opus, articulé autour des trois mouvements de la suite éponyme, dispersés sur le disque. Jazz progressiste qui intègre des influences diverses en un tout cohérent, la musique du Parc X Trio peut rappeler sous certains aspects celle d’E.S.T.. Solistes aguerris dotés d’une complicité rare et précieuse, ils naviguent ici dans des eaux tantôt sereines, tantôt tumultueuses, sans jamais perdre le nord. Outre leurs 12 compositions originales, ils nous proposent en guise de cerise sur le sundae une surprenante relecture d’Imparfait de Daniel Bélanger.

Cent questions sans réponse

Parc X Trio remporte le Grand Prix de Jazz TD au FIJM

Parc-X Trio

Wins the 2010 TD Grand Jazz Award

The Galaxie Rising Star Award goes to Darren Sigesmund

Montreal, Monday, July 5, 2010 – The Festival International de Jazz de Montréal in collaboration with TD– our brand new major official sponsor and presenter-are today pleased to be awarding the TD Grand Jazz Award to Parc-X Trio. The group was deemed best of 7 other jazz ensembles who took part in the pan-Canadian competition. The jury wanted to acknowledge the talent of all 8 finalists who were of an impressively high caliber. The jury also made a special mention of Cameron Wallis Quartet for the professionalism of the musicians.

The Galaxie Rising Star Award was bestowed for the best composition, the 2011 prize going to Darren Sigesmund for his piece Dance for Leila.

Parc-X Trio will officially be awarded the 2010 TD Grand Jazz Award at a press conference, at 2:30 p.m. today in the Salle Stevie Wonder of Maison du Festival Rio Tinto Alcan (305 Ste. Catherine St. West, 2nd floor). The trio will again be presented his prize at his performance just before the closing show of this year’s fest with the Dave Brubeck Quartet tonight at 9 p.m. in the Théâtre Maisonneuve at Place des Arts.

Parc-X Trio

The Parc-X Trio cooks up a stew of jazz, world music, classical and pop, piano/double-bass/drums instrumental pieces composed in the very image of Parc-Extension, Montreal’s most multi-ethnic neighbourhood. A self-titled debut album drew critical acclaim and prompted Alex Lefaivre (double bass), Gabriel Vinuela-Pelletier (piano) and Mark Nelson (drums) to tour Canada. Festival fans adored them in 2009-just as the jury members, who even gave them a special mention for their originality and performance.

2010 TD Grand Jazz Award

The TD Grand Jazz Award entails:

  • The 2010 TD Grand Jazz Award and a $5,000 grant from TD.
  • The opportunity to present a second concert on July5 at 6p.m. on the TD stage and an invitation to participate in the opening act of the closing show with the DaveBrubeck Quartet tonight at 9p.m. in the Théâtre Maisonneuve at Place des Arts.
  • An invitation to take part in the 2011 Festival International de Jazz de Montréal, all expenses paid by the Festival.
  • Fifty hours of studio time and mastering at KarismaStudio.
  • A licensing deal for the manufacturing and distribution of an album on the EffendiRecords label.
  • An invitation to perform at Festi Jazz International de Rimouski, 2011 edition.
  • An invitation to perform at the Festival International Jazz & Blues of Zacatecas (Mexico).

http://nouvelles.equipespectra.ca/blog/?p=1349

PArc X Trio dans Jazz Frisson

dimanche 20 décembre 2009

Jeunes Pousses – Parc-X Trio

Chronique Z-Band

C’est à nouveau le temps de la réunion trimestrielle du Z-Band. Il s’agit d’un groupe de blogueurs animé par la même passion, celle de la musique et du jazz en particulier. Aujourd’hui, notre regroupement a décidé de mettre en avant les musiciens de la relève, les Jeunes Pousses. Des musiciens enthousiastes, inventifs, encore peu connus et qui prennent leur destinée musicale en main. Nous espérons que ces découvertes musicales vous inspireront.

Parc-X Trio

Photo©JG Desforges

Parc-X Trio est un groupe de jazz instrumental composé de Gabriel Vinuela-Pelletier (piano), Alex Lefaivre (contrebasse) et Mark Nelson (batterie). Leurs compositions originales sont une réelle trame sonore de leur milieu urbain. Issu de Parc-Extension, quartier le plus multiculturel de Montréal, le groupe est reconnu pour ses concerts énergiques et sa présence sur scène. Leur premier album éponyme est autoproduit a été lancé au printemps dernier.

Parc-X Trio

Photo©JG Desforges

De retour d’une tournée en Ontario et au Québec le groupe a participé au Festival International de Jazz de Montréal en juillet 2009. Le trio, qui a reçu une mention spéciale pour son originalité et sa présence scénique, sera de l’édition 2010 du Festival. Ces jeunes pousses possèdent une maturité étonnante au niveau de la composition. Se posant en dignes héritiers de Monk, le jeu du groupe reflète le style hard bop des belles années Blue Note. Ces musiciens ont assimilé les grandes références pour créer un jazz riche et vitaminé. Animés par une démarche rigoureuse et ludique à la fois, ils sont voués au succès.

Parc-X Trio

Photo©JG Desforges

On peut écouter quelques pièces de leur album sur le MySpace de Parc-X Trio.

On peut acheter l’album Parc-X Trio chez CD Baby.

On peut voir Parc-X Trio en spectacle à Montréal au bar Les Pas Sages les 5 et 19 janvier 2010.

https://jazzfrisson.blogspot.ca/2009/12/jeunes-pousses-parc-x-trio.html